Journée internationale des femmes 2020
Element AI Element AI
7 mars 6 min

Journée internationale des femmes 2020

« Il n’y a pas de limite à ce que nous, les femmes, pouvons accomplir. » – Michelle Obama

  • La diversité et l’inclusion ne sont pas des valeurs accessoires, elles sont essentielles à la création de produits et de services qui représentent notre société et servent ses intérêts.
  • La clé, c’est la mesure : si nous n’établissons pas d’objectifs, nous ne pouvons pas nous attendre à observer des changements.
  • Nous devons recruter des femmes, mais aussi les retenir au sein d’une culture qui favorise l’inclusion.

Pourquoi la Journée internationale des femmes ?

Chaque année, le 8 mars, les médias sociaux sont inondés de vœux chaleureux et de portraits de femmes remarquables. Empreints d’optimisme et de fierté, nous célébrons toutes les possibilités que peut offrir une culture de l’inclusion et de l’égalité. Mais lorsque le 8 mars fait place au 9 mars, c’est le retour à la réalité et le maintien du statu quo : nous sommes encore loin du compte.

En regardant autour de nous, on peut s’étonner que le plafond de verre n’ait pas encore été complètement fracassé. Pourtant, les statistiques actuelles peuvent donner l’impression que nous sommes à une époque complètement différente. Les occasions existent, mais elles peuvent être difficiles à saisir ; on note des avancées positives, mais aussi quelques reculs ; des dirigeants apportent des changements, mais les conditionnements du passé dressent des obstacles. Les femmes sont encore privées de ce dont elles ont le plus besoin : une place à la table. Les statistiques ne s’amélioreront pas si nous n’agissons pas, et c’est pourquoi cette année, nous voulons passer à l’action.

L’inclusion en chiffres

Les statistiques présentées à certains membres de l’équipe ont été choisies non seulement parce qu’elles montrent bien où l’on doit intervenir, mais aussi parce qu’elles nous touchent de près.

Les femmes représentent 35,3 % des effectifs qui occupent des postes de direction.

Statistique Canada, 2019


Dans 63 % des cas, les hommes reçoivent des offres salariales supérieures à celles des femmes, même s’ils occupent le même poste, dans la même entreprise.

Hired, 2018 (en anglais)


Dans le cadre d’un sondage réalisé en 2017, seulement 27 % des femmes interrogées ont déclaré qu’elles envisageraient une carrière dans le secteur technologique.

PWC, 2017 (en anglais)

Comme nos collègues, cela peut vous contrarier, mais ne devrait pas vous surprendre. Les progrès sont mesurés et, dans un souci de transparence, nous estimons qu’il est important de faire un rapprochement entre ces statistiques et les nôtres. Chez Element AI, 32 % de nos effectifs sont des femmes, et 30 % des postes de direction sont occupés par des femmes. Nos équipes techniques et scientifiques comptent 21 % de femmes et 20 % des postes de direction dans ce secteur sont occupés par des femmes. Avons-nous encore du chemin à parcourir ? Absolument.

Comment favoriser le changement ?

La diversité et l’inclusion peuvent être revendiquées par la base, mais le changement provient souvent du sommet. Nous ne pouvons plus nous contenter de dire aux filles qu’elles peuvent faire ce qu’elles veulent, nous devons le leur montrer. Elles doivent voir des personnes qui leur ressemblent occuper des postes de pouvoir au sein d’une organisation ou d’un environnement technologique.

1. Recrutement

    L’inclusion ne consiste pas simplement à encourager les femmes à postuler en misant sur ce que nous disons dans nos offres d’emploi ou sur les avantages sociaux que nous proposons. Il faut aussi solliciter activement des femmes qui n’ont peut-être pas trouvé cette offre d’emploi. À Montréal, nous avons la chance de compter plusieurs grandes organisations qui visent à mettre en lumière des groupes souvent sous-représentés. Parmi celles avec lesquelles nous travaillons ou avons déjà travaillé et qui méritent d’être découvertes et soutenues, mentionnons Black in AI (en anglais), Lesbians Who Tech (en anglais), QueerTech (en anglais), Grace Hopper Conference (en anglais) et Women in Machine Learning & Data Science Montréal (en anglais).

    2. Rétention

      En 2016, le National Center for Women & Information Technology a constaté (PDF en anglais) que « dans le secteur de la haute technologie, le taux d’abandon est plus de deux fois plus élevé chez les femmes que chez les hommes ». Quatre ans plus tard, nous constatons qu’il n’y a pas de solution facile et que, pour instaurer une culture de l’inclusion, il faut creuser un peu plus. Nous nous engageons à investir dans des mesures qui alimentent la culture dont nous sommes si fiers, qu’il s’agisse d’aider nos employées à se reconnaître dans nos dirigeantes et à faire entendre leur voix, ou encore de respecter et de valoriser différents styles de communication. Comment ? En instaurant un dialogue et en demandant une rétroaction continue, même si les commentaires sont parfois négatifs.

      3. Une culture de l’inclusion

        Trop souvent, nous propageons des stéréotypes sans le savoir. Nous encourageons ou conditionnons les femmes à se diriger vers des domaines perçus comme « à prédominance féminine » ou à éviter ceux à prédominance masculine. De petites décisions, apparemment insignifiantes, peuvent s’avérer déterminantes. Par exemple, avez-vous déjà pensé à la façon dont l’utilisation de pronoms personnels dans les offres d’emploi peut créer des biais ? Ou comment la présentation d’images avec des personnes du même genre peut être perçue comme un obstacle pour les personnes intéressées à assister à un événement ? C’est pourquoi il est important d’assurer une bonne représentativité, en veillant à ce que toutes les voix puissent être entendues avec la même force. Nous prenons ainsi l’engagement qu’à l’avenir, tous les épisodes de notre balado The AI Element compteront une proportion égale d’hommes et de femmes. Pourquoi ? Parce que certains des travaux les plus impressionnants dans le domaine de l’IA sont menés par des femmes.

        Que faire maintenant ?

        Mettre en lumière les lacunes de notre société ne suffit pas – une IA responsable est plus qu’un slogan, et Element AI agit.

        Jusqu’en 2041, nous nous efforcerons constamment de dépasser les indices de référence de notre secteur. Nous serons conscients – de la culture, de notre choix de mots, des initiatives que nous soutenons et de nos résultats.

        Nous souhaitons nous mesurer par rapport aux normes de référence de l'industrie. Nous serons davantage conscientes et conscients de notre culture, de nos choix de mots, des initiatives que nous soutenons et de la façon dont nous nous comportons.

        C’est le moment pour nous de joindre le geste à la parole. L'inclusion fait partie intégrante de notre culture. À cet effet, nous allons établir des objectifs ambitieux et nous nous efforcerons de les atteindre.

        Vous avez des commentaires ? Écrivez-nous à l’adresse hello@elementai.com. Nous voulons connaître votre avis sur la manière dont nous pouvons poursuivre la conversation.