Rapport mondial 2019 sur les talents en IA
Element AI Element AI
2 avril 5 min

Rapport mondial 2019 sur les talents en IA

Il y a une pénurie évidente de main-d’œuvre spécialisée en IA dans le monde et les statistiques montrent que les femmes sont sous-représentées dans le domaine. Tandis qu’augmente le nombre de scientifiques conférenciers dans les plus importantes conférences mondiales en IA, le nombre d’experts en IA qui s’identifient publiquement comme tels, quant à lui, est en pleine explosion.

C’est ce que révèlent les conclusions du Rapport mondial 2019 sur les talents en IA, publié aujourd’hui par le bureau du PDG d’Element AI, JF Gagné. En analysant plus de 11 000 articles publiés lors des 21 plus importantes conférences mondiales sur l’IA et en contre-vérifiant l'information disponible sur les réseaux sociaux, nous avons trouvé que le nombre de spécialistes en IA à travers le monde a augmenté significativement au cours des dernières années.

Pourtant, d’autres sondages auprès de la communauté suggèrent que le nombre d’emplois dans le domaine a augmenté plus rapidement que le nombre d’experts disponibles.

Dans le cadre de nos efforts pour construire des produits d’IA qui changent le monde, nous sommes continuellement à la recherche de talents experts en IA et en apprentissage machine. Étant donné que le recrutement représente souvent un défi, nous voulions chiffrer concrètement la réalité du bassin mondial de talents en IA.

Bassin mondial de talents dans l'industrie IA en chiffres.

Les femmes sont toujours sous-représentées

L’année dernière, Element AI avait analysé trois conférences importantes en IA et avait trouvé que seulement 12 % des articles qui y étaient publiés l’étaient par des femmes. Cette année, nous avons élargi la portée de la recherche et avons sondé 21 conférences d’importance dans le domaine, pour découvrir que 18 % des articles publiés l’étaient par des femmes. Puisqu’il y a une réelle pénurie de talent, une des solutions nous semble évidente : augmenter le nombre de femmes dans le domaine afin de tendre vers l’égalité. Cette réalité est encore un grand problème dans le domaine de la communauté scientifique en IA.


Les femmes sont toujours sous-représentées en IA

Les 10 pays publiant le plus d’auteures (instituts de recherche):

  • Espagne (26 %)
  • Taiwan et Singapour (23 %)
  • Chine et Australie (22 %)
  • États-Unis (20 %)
  • Suisse (19 %)
  • Royaume-Uni et Italie (18 %)
  • Inde (17 %)

Le bassin de talent s’élargit (et il devient plus mobile)

L'IA a vécu sa version de la « ruée vers l’or » dans la dernière décennie, avec une grande quantité d’étudiants qui ont voulu obtenir des stages et des postes de postdoctorat au sein de ce domaine autrefois moins populaire. Le rapport montre que le nombre de personnes publiant à plusieurs conférences mondiales d’importance en apprentissage automatique a augmenté de plus d’un tiers, à 36 %, entre 2015 et 2018. Plus encore, le nombre d’experts en IA cités a augmenté de 19 % de 2017 à 2018.

Au même moment, le nombre de publications révisées par des pairs est en hausse montant jusqu’à un total de 11 115, une augmentation de 25 % depuis 2015 et de 16 % depuis l’an dernier.

Le bassin de talent en IA est aussi très mobile, avec environ un tiers des chercheurs travaillant pour un employeur établi dans un pays différent du pays d’où ils ont obtenu leur doctorat.


Une poignée de pays mènent la recherche en IA

Au sein du domaine de l’IA, il existe un groupe sélect – environ 18 % des auteurs qui publient des articles dans les 21 conférences de 2018 – qui fait de la recherche créant un impact majeur, lequel est mesuré par le nombre de fois où les auteurs ont été cités au cours des deux dernières années. Ces 4000 chercheurs sont situés principalement aux États-Unis, en Chine, au Royaume-Uni, en Australie et au Canada.

Croissance marquée des experts en IA s’identifiant comme tels

Avec la croissance en popularité et toute la frénésie entourant l’IA, plusieurs individus semblent approfondir leur propre expertise en s’instruisant sur la façon dont l’apprentissage automatique fera évoluer leur industrie ou leur carrière en particulier. Le nombre de formations en IA a également augmenté, en comptant les formations autodidactes comme celles sur Coursera ou Udacity.


Experise en IA a augmenté de 66% depuis 2017.


En ligne, le nombre de personnes affirmant avoir des profils académiques ou des compétences liés à une forme d’expertise en IA a augmenté de 66 % depuis 2017, grimpant à 36 524. Les spécialistes en IA s’identifiant comme tels étaient concentrés aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en France et en Allemagne. Pourtant, ces pays ne figuraient pas dans les données montrant les plus grandes augmentations par rapport à l’an dernier. En fait, l’Italie, la Tunisie, l’Israël, l’Estonie et l’Argentine ont montré la plus grande croissance relative.

Consultez au complet le Rapport 2019 sur le talent mondial en IA et toute l’infographie ici.