L’IA dans le commerce de détail : des ventes intelligentes à l’ère numérique
Element AI Element AI
4 octobre 6 min

L’IA dans le commerce de détail : des ventes intelligentes à l’ère numérique

Alors que la technologie continue de transformer le monde dans lequel nous vivons, les attentes des consommateurs changent en conséquence. Ils se sont habitués à de nouvelles expériences de magasinage qui simplifient le processus de considération et d’achat en comprenant et en ciblant leurs besoins individuels. Ces expériences sont maintenant possibles grâce aux nouvelles avancées de l’intelligence artificielle (IA) dans le commerce de détail.

Mais l’éventail complet de la vente au détail intelligente n’est pas seulement orienté vers le client. L’IA dans le commerce de détail peut également aider les entreprises à optimiser leurs processus, à découvrir de précieuses informations sur le marché et à fournir une assistance utile aux directeurs de magasin et aux associés. Examinons quelques-unes des possibilités.

Recommandations personnalisées guidées par les données

Les détaillants d’aujourd’hui recueillent beaucoup de données précieuses pendant la navigation et les achats. Un système d’IA peut utiliser ces données pour fournir aux clients des suggestions de produits en temps réel et sur mesure. L’algorithme de recommandation d’Amazon est un parfait exemple de cela : il a été développé et affiné au fil des décennies, peaufiné sur une énorme quantité de données. Ce géant de la vente au détail a démontré que la façon dont les entreprises utilisent leurs données façonne maintenant de manière spectaculaire leur avantage concurrentiel.

Comme l’a écrit Brent Smith, directrice principal d’Amazon en personnalisation, dans IEEE Internet Computing : « Les recommandations et la personnalisation vivent dans la mer de données que nous créons tous en parcourant le monde, y compris ce que nous trouvons, ce que nous découvrons et ce que nous aimons ». Cette mer n’a jamais offert de plus grandes récoltes.

Assistance réelle des assistants virtuels

L’assistant de vente au détail en ligne piloté par l’IA est une autre technologie de vente intelligente que de plus en plus d’entreprises adoptent. On utilise parfois le terme « robot de clavardage » (ou « chatbot » en anglais), mais cela semble peut-être une simplification excessive des systèmes d’IA extrêmement puissants qui utilisent le traitement du langage naturel pour effectuer des échanges sophistiqués et utiles avec les consommateurs par texte ou par la parole.

Par exemple, il existe sur le marché des produits interactifs, dont certains vous sont peut-être très familiers, qui utilisent l’informatique affective et l’analyse des sentiments pour comprendre l’humeur, les émotions et la personnalité des utilisateurs. De plus, ces assistants parlent couramment une multitude de langues, ce qui les rend idéaux pour répondre aux besoins des consommateurs à l’échelle mondiale. L’IA conversationnelle dans le commerce de détail ne fera que devenir plus sophistiquée, plus répandue et plus utile pour le grand public.

Innovations en magasin

Les effets de l’IA et de la transformation numérique ne se limitent pas au commerce de détail en ligne. Les magasins traditionnels sont un terrain fertile pour l’innovation technologique.

Le système Color IQ de Sephora scanne les visages des visiteurs, trouvant le code couleur Pantone exact de leur teint, pour les aider à trouver la couleur idéale de fond de teint et de correcteur. Cette technologie a ensuite évolué pour créer une version dérivée avec le Lip IQ pour les teintes de rouge à lèvres.

Pendant ce temps, Starbucks a développé un barista virtuel pour son application mobile, permettant aux clients de passer une commande par message texte ou vocal, à être récupérée sur place, réduisant ou éliminant ainsi les délais d’attente. Les algorithmes sophistiqués de traitement du langage permettent à l’application de poser des questions contextuelles de suivi et de traiter des commandes complexes, par exemple un « double macchiato renversé, demi-décaféiné, avec de la place et une touche de crème, dans une grande tasse ».

Optimisation de l’arrière-guichet (back-office)

Loin des caisses enregistreuses et dans les coulisses, les systèmes d’IA permettent aux magasins de réaliser de nouveaux gains d’efficacité. Les responsables peuvent exploiter les informations provenant des données des magasins pour optimiser les processus quotidiens, prévoir les ruptures de stock et orchestrer les tâches, afin d’améliorer la productivité ainsi que la satisfaction des clients.

Avec un système d’attribution de tâches dynamique basé sur l’IA comme celui-ci, les employés des magasins peuvent mieux suivre les priorités des tâches et obtenir de meilleures performances dans des domaines tels que le stockage adéquat des rayons, la gestion des retours et le commerce électronique.

Les systèmes d’IA peuvent même vous aider dans les tâches administratives les plus onéreuses : le rapprochement des factures et des paiements effectués. De la gestion des opérations de fabrication et pop aux titans comme Walmart, les détaillants utilisent de plus en plus la technologie pour réviser leurs processus d’approvisionnement pour le paiement.

Les algorithmes d’aujourd’hui sont suffisamment avancés pour pouvoir traiter des factures dans pratiquement n’importe quel format sans avoir besoin d’une formation préalable à l’aide d’un modèle de facture vierge. Ces solutions de rapprochement de factures basées sur l’IA peuvent reconnaître le texte et divers types de variables, extraire les chiffres et effectuer les calculs nécessaires rapidement et avec précision. C’est une bonne nouvelle pour les comptables qui sont confrontés à des volumes élevés de traitement manuel des factures.

Les systèmes d’IA s’envolent des tablettes

Le marché mondial de l’IA dans le commerce de détail devrait atteindre 4,4 milliards de dollars américains d’ici 2024, selon un rapport de Vynz Research 2019. Et, dans un article du Conseil canadien du commerce de détail il est mentionné que « l’utilisation de l’IA présente à l’industrie une finition classique gagnant-gagnant et une nouvelle pratique exemplaire que les experts du secteur vantent comme étant la meilleure ».

Une étude IBM a montré que l’utilisation de l’automatisation intelligente pilotée par l’IA dans les industries des produits de détail et de consommation devrait passer de 40 % des entreprises en 2018 à plus de 80 % en 2021. Comme la grande majorité d’entre eux cherchent à tirer profit de la technologie, ceux qui restent derrière peuvent faire face à une mer houleuse au fur et à mesure que leurs concurrents prennent de l’avance.

Ainsi, l’IA dans le commerce de détail est là pour rester, et son adoption peut déterminer si vos clients restent aussi. Il peut donc être utile d’envisager d’investir dans la technologie plus tôt que tard.