Des produits IA que vous utilisez (probablement) déjà
Element AI Element AI
29 août 6 min

Des produits IA que vous utilisez (probablement) déjà

Les lecteurs réguliers de nouvelles technologiques et de blogues ne seront pas étrangers au contenu sur l’intelligence artificielle (IA). Mais en dépit de l’ampleur de la couverture médiatique, le sujet, souvent discuté, reste mal compris. Combien de fois avons-nous tous lu des commentaires qui décrivent des produits d’IA efficaces comme un phénomène abstrait et lointain – toujours à venir, mais jamais tout à fait étoffés?

Ceux qui attendent la prochaine révolution de l’IA seront peut-être surpris d’apprendre qu’à bien des égards, elle est déjà là. En fait, il y a de fortes chances que les outils que vous utilisez dans la vie quotidienne soient alimentés par l’IA. Dans cet article, nous avons décidé de passer en revue certains de ces produits d’IA courants.

Filtres de messagerie Gmail

Que vous soyez un expert en IA ou un humble novice, il y a de fortes chances que vous soyez familier avec une boîte de réception Gmail. En fait, Gmail utilise l’IA de différentes manières depuis un certain temps déjà. Le plus notable est la détection et l’archivage automatiques des courriels en fonction de leur contenu.

La plus connue de ces catégories est celle du pourriel et de l’hameçonnage avec des rapports récents suggérant que 99,9 % de ces messages sont désormais bloqués par les détecteurs automatiques. De plus, les algorithmes d’IA aident Gmail à détecter les promotions, les mises à jour et les notifications de médias sociaux avant de les classer dans des dossiers indépendants pour aider à garder la boîte de réception principale propre et organisée, améliorant ainsi l’expérience utilisateur globale.

Suggestions d’emplois de LinkedIn

Si vous êtes un utilisateur régulier de LinkedIn, il y a de fortes chances que vous soyez entré en contact avec un ou deux algorithmes d’IA sans même le savoir. Comme la plateforme appartient à Microsoft, vous pouvez vous attendre à ce qu’elle soit à l’avant-garde de l’innovation dans les technologies émergentes. Les algorithmes AI sont utilisés partout dans la plateforme; le plus courant étant les recommandations automatiques. Ils sont également en jeu lorsque la plateforme recommande aux utilisateurs d’établir des liens potentiels. Il peut surprendre certaines personnes d’apprendre que ces fonctions relativement communes au sein du réseau social sont en fait alimentées par l’IA.

En plus de cela, l’IA est également en jeu de manière moins évidente, améliorant l’expérience de l’utilisateur à partir de l’arrière-plan, en travaillant à :

  • Détecter les contenus préjudiciables ou inappropriés sur la plateforme
  • Garantir une expérience de vitesse de site réactive
  • Améliorer la qualité des notifications envoyées

LinkedIn démontre que l’IA n’est pas toujours synonyme de manchettes tape-à-l’œil ou de changements industriels à grande échelle. En fait, il y a de nombreuses façons, petites mais significatives, de changer déjà notre vie quotidienne.

Détecteurs de contenu Facebook

Plus tôt cette année, Facebook a rapporté que 96,8 % de tout le contenu interdit sur la plateforme était maintenant signalé par des algorithmes d’IA.

Ces dernières années, Facebook a fait l’objet de pressions croissantes pour resserrer sa réglementation. Mais, avec plus de 2 milliards de profils mondiaux actifs, il est impossible pour une main d’œuvre humaine de surveiller manuellement cela. Pour cette raison, Facebook utilise l’IA, en particulier les algorithmes d’apprentissage machine, pour détecter automatiquement ce phénomène depuis un certain nombre d’années.

Une équipe d’employés de Facebook a été dépêchée sur place pour évaluer si un grand nombre de messages n’enfreignait pas les directives de la plateforme. Ces informations ont ensuite été introduites dans l’algorithme d’apprentissage machine, qui a automatiquement créé des règles et des directives basées sur les modèles qu’il a dérivés des résultats. Le résultat aujourd’hui est que la grande majorité des messages peuvent être automatiquement signalés en fonction des paramètres que les algorithmes d’apprentissage machine ont permis de créer.

Prévention de la fraude dans la finance

Au cours des dernières années, les institutions financières ont commencé à utiliser l’IA pour économiser de l’argent et aider leurs clients à détecter automatiquement les fraudes. Si vous avez déjà effectué un achat inhabituel, puis reçu un message texte de votre banque vous demandant de confirmer que c’était bien vous, il s’agit là d’un exemple parfait de l’utilisation pratique de cette technologie. Grâce aux algorithmes d’IA, les banques peuvent surveiller automatiquement les habitudes de dépenses quotidiennes de leurs clients, en ciblant les moments où des habitudes de dépenses « hors du commun » surviennent.

Pensez, par exemple, à ce qui se passe en cas de vol de votre carte bancaire. En théorie, le voleur a accès à un montant illimité de vos fonds, simplement en allant de magasin en magasin et en dépensant jusqu’à la limite en utilisant l’option sans contact. Sans les algorithmes d’IA, la seule chose qui pourrait empêcher cela, c’est que vous remarquez que votre carte est manquante et bloquez tous vos achats. Alors, vous n’auriez que votre parole pour convaincre la banque que ces achats n’étaient pas les vôtres.

Aujourd’hui, cependant, les algorithmes d’IA sont utilisés pour signaler le vol de votre carte bancaire ou de vos coordonnées, souvent avant même que vous n’en ayez connaissance. Lorsque de tels « achats suspects » sont effectués, la banque peut prendre contact avec le titulaire de la carte concerné pour confirmer s’il s’agit ou non de lui, en bloquant potentiellement la carte jusqu’à ce que cette confirmation soit reçue, afin d’éviter tout dommage supplémentaire.

Produits d’IA utilisés au quotidien

La révolution des robots, dont on a beaucoup parlé, n’a peut-être pas encore tout à fait commencé, mais l’IA fait partie de notre vie quotidienne de toutes sortes de façons différentes. Du courriel aux médias sociaux, et bien plus encore, cela devient de plus en plus omniprésent chaque jour.

Les discussions sur l’IA ont souvent lieu en se projetant dans le futur. Nous entendons beaucoup parler de ce que l’IA « fera », mais pas assez de ce qu’elle fait déjà aujourd’hui.